4 idées reçues sur les influenceurs et le marketing d’influence

Idée reçue n°1 :  L’influenceur est un amateur 

Fini l’image de l’ado seul dans sa chambre à se filmer avec sa webcam. L’influenceur, qu’il produise des vidéos, des photos ou des articles est avant tout un créateur de contenu. Ce travail demande des compétences professionnelles très diverses qui font de l’influenceur une personnalité multi-casquettes. 

L’influence de ces créateurs découle d’un travail de qualité et de contenus publiés de manière régulière. Ils ont mis des mois, des années à construire leur réputation et leur communauté ! 

C’est également la raison pour laquelle l’influenceur est la personne la mieux placée pour s'adresser à ses fans lors d’une campagne d’influence. 

Idée reçue n°2 : Il faut seulement collaborer avec les influenceurs à forte audience 

L’influence d’un influenceur sur une thématique ne se compte pas en nombre de followers, mais par la qualité de son audience. Les YouTubeurs / Instagrammeurs les plus populaires sont plus régulièrement sollicités et peuvent donc plus facilement négocier les conditions de rémunération, ce qui réduit le retour sur investissement. 

De manière générale, il faut essayer de trouver l’influenceur le plus pertinent pour une opération donnée, la taille de son audience importe peu. Il est même recommandé de commencer à petite échelle pour valider ses stratégies en limitant les risques. 

Idée reçue n°3 : Faire du marketing d’influence cela coûte cher 

Il existe autant de manières de collaborer avec les influenceurs qu’il existe de campagne d’influence ! Chaque partenariat est unique et la contrepartie que vous proposez à l’influenceur n’est pas forcément monétaire (cadeau à l’influenceur ou à son audience en échange de visibilité par exemple). 

Il est évident que l’influenceur sera impliqué à la hauteur de la valeur qu’il tire lui-même de l’opération : ne soyez pas radin si vous voulez réussir votre campagne de marketing d’influence.

Vous pouvez trouver sur notre blog une liste des pistes pour commencer vos campagnes avec un petit budget !

Idée reçue n°4 : On ne peut pas mesurer l’impact d’une campagne d’influence 

Si beaucoup comparent une vidéo sponsorisée à un spot télévisé, il y a quand même deux grandes différences entre les deux canaux. La première est le ciblage de l’audience qui reçoit le message. Même s’il existe des centaines de chaînes TV, il y a des millions de chaînes YouTube et comptes Facebook où diffuser son message à la bonne cible ! 

La deuxième différence c’est les metrics qu’on en tire. Alors qu’à la télévision ou sur un journal on connaît juste le nombre de téléspectateurs et on a une vague idée de la démographie de son audience, dans une campagne d’influence on dispose d’une analyse plus fine. On peut par exemple mesurer l’engagement de l’audience sur le contenu sponsorisé : commentaires, likes… Mais également des chiffres concrets du taux de conversion en permettant aux personnes atteintes de cliquer sur un lien ou en utilisant un code de réduction pour votre site ! 

Une campagne menée avec un influenceur permet donc non seulement de créer de la visibilité, mais également de vendre ! 

We new friends!